La mixité, un facteur de confiance et de performance

Camille Dupuy Olléon, membre du Comité Exécutif de Financi’Elles, Déléguée à l’Observatoire de la Mixité est notre invité !

Madame Dupuy Olléon, Théâtre à la Carte est beaucoup sollicité sur le sujet de l’égalité femmes/hommes. Certaines entreprises proposent des actions en direction du public féminin. Votre point de vue ?
La diversité au sens large est un sujet qui intéresse les entreprises françaises depuis quelques années. Mais il a longtemps été considéré comme une problématique de responsabilité sociale des entreprises. Depuis peu, les entreprises ont commencé à s’intéresser à l’impact de la diversité sur leur performance. Certaines études (Women Matters de Mc Kinsey par exemple) ont démontré l’existence d’un lien direct entre la proportion de femmes dans les instances dirigeantes et leur performance, opérationnelle comme financière.
Dans ce contexte, nos organisations ont cherché à promouvoir des femmes et ont alors réalisé que ce n’était pas qu’une simple question de volonté. Car pour promouvoir des femmes à des postes de direction, il faut que leurs parcours de carrière leur permettent d’arriver jusque là, mais aussi qu’elles s’approprient les « us et coutumes » d’organisations façonnées par les hommes.

C’est à partir de ce constat et de cette volonté que les entreprises ont décidé d’investir dans le développement de leurs cadres féminins, notamment au travers de formations du type « leadership au féminin ».

Quels sont les sujets pouvant être abordés au cours de ces actions ?
Les stéréotypes de genre (les hommes sont plus compétitifs, les femmes plus humaines…), les freins que les femmes se mettent elles-mêmes (je n’ai pas toutes les compétences pour ce job, Jack est plus légitime que moi…) ou encore la gestion de l’équilibre vie pro/vie perso et l’importance des réseaux, dans la construction d’une carrière.

Quels en sont les impacts ?
Nous n’avons pas encore assez de recul mais je dirais quand même qu’il y a clairement une prise de conscience des femmes. C’est aussi un moyen de rétention des talents, qui perçoivent l’émergence de ces actions comme un investissement de l’entreprise sur leur potentiel.

La mixité n’est pas une question d’égalité, c’est une question d’enrichissement mutuel.


En mettant en place ce type d’action, ne risque-t-on pas d’alimenter l’opposition entre les sexes ?
En effet, l’exclusion des hommes représente un risque réel. Quand l’objectif est la diversité, l’exclusion est rarement la bonne méthode ! Lors de la consultation sur la confiance des femmes cadres du secteur financier, menée par Financi’Elles et le CSA en 2011, nous avons observé une différence de perception importante entre hommes et femmes sur les actions menées en faveur de ces dernières, les hommes considérant qu’elles étaient extrêmement nombreuses à en bénéficier et que la situation des femmes s’améliorait à grande vitesse.

Y a-t-il des actions spécifiques à mettre en place pour les hommes ?
Afin que les hommes ne se sentent pas exclus et donc non concernés, voire en danger, face à ces actions, il est nécessaire de les accompagner dans la compréhension des objectifs de ces actions. J’irais même plus loin : en travaillant sur le sujet de la confiance des femmes cadres, nous avons clairement mis en exergue que la confiance du deal entre le salarié et l’entreprise, de l’équilibre vie pro/vie perso, des stéréotypes… n’étaient pas des problématiques féminines. Tous les salariés sont attentifs à ces sujets.

Pour conclure sur le sujet : un mot, une phrase, une idée…
De manière générale, il convient de proposer ces actions à des groupes mixtes ! La mixité n’est pas une question d’égalité, c’est une question d’enrichissement mutuel, un facteur de confiance et donc de performance. En période de crise, c’est un levier peu coûteux et extrêmement rentable !

En savoir plus :

Commentaires

  1. par Chantal12

    Il est vrai qu’il ne faut pas stigmatiser trop les hommes dans ce débat sur la mixité, au risque de générer trop de malaises, de guéguerres entre sexes ! Il s’agit bien d’une réconciliation et d’une évolution culturelle à opérer !

Laisser un commentaire