Vis ma vie de chargée de projets !

Depuis plusieurs semaines, j’ai identifié un projet qui me semble particulièrement intéressant à suivre sur le terrain car 2 équipes de comédiens joueront simultanément notre pièce On ne badine pas avec le stress, l’une en français, l’autre en anglais avant que les deux publics ne soient réunis pour l’animation bilingue d’un débat.
Direction Strasbourg ! Objectif : optimiser mon déplacement. Super,  je décroche 3 rendez-vous clients sur 2 jours !
Dammned ! Théâtre à la Carte organise une soirée cohésion d’équipe le soir de mon retour, le timing va être serré… Voire rapé car je ne serai jamais à l’heure. Snif !

Voici donc mon escapade à Strasbourg !
Veille du départ : Je suis ravie d’accompagner les comédiens et de partager avec eux une partie de leur quotidien, sur le terrain, au contact !
Jour J : Aie ! 4h30 le réveil sonne. Je suis beaucoup moins enthousiaste…
Tout est prêt. Je retrouve les comédiens à la gare de l’Est pour 6h30. Tiens ? Personne !? Ils sont 6, je vais bien en croiser un avant le départ. 5 min avant, personne. No stress. Il me semble reconnaître Carmen, récente comédienne à TAC, que j’ai déjà vu dans notre websérie A priori mais que je ne connais pas encore personnellement. Je l’interpelle donc. Nous nous présentons. No stress. Elle m’informe que les autres comédiens doivent être dans le train. En avant !

Le trajet est comme je l’avais imaginé. Les comédiens répètent, se callent sur certains points, précisent d’autres détails, se maquillent… ils se préparent quoi ! Et puis nous discutons, faisons plus ample connaissance. J’aime bien ces échanges. Ils nourrissent la relation. J’ai le sentiment d’appartenir à cette équipe qui s’est constituée spécifiquement pour ce projet et qui tend vers un seul objectif : la satisfaction client. Cette notion d’équipe est vraiment ce que j’apprécie dans mon travail de chargée de projets. C’est un peu comme une équipe de volley-ball finalement(1). On évolue avec les caractères de chacun, on se soutient et … on grandit.

vis-ma-vie-cdpBon, reprenons le fil de l’histoire. Nous arrivons à l’heure à la gare. Nicholas, en tant que chef d’équipe, a tout planifié. Adresse, noms des contacts… Nous arrivons sur le lieu de l’intervention.
Je mets enfin un visage sur le nom de ma cliente qui a tout prévu. Les comédiens prennent leurs marques, test micro.

Je m’installe donc dans la salle où se joue la représentation francophone d’On ne badine pas avec le stress, avec ma cliente. Emotions… Je ris et suis touchée comme à chaque fois. Chapeau les artistes !
L’animation du débat est forte. Les échanges ont été riches, les points de vue exprimés et la cliente est ravie (évidemment moi aussi !).
Un taxi attend les comédiens pour leur retour mais je ne partagerai pas ce trajet. C’est dommage car j’aurais bien aimé débriefer à chaud avec eux, avoir leurs ressentis. Bon, ce n’est pas grave, je les revois dans quelques jours et leur poserai la question à ce moment là !

Pour moi l’aventure collective est finie. Voici que commence mon escapade en solo.

1er rdv prévu l’après-midi. Je rencontre une responsable formation dédié à l’égalité des chances et diversité. Elle nous connaît déjà et nos échanges lui ont permis de se projeter sur un an ou deux ans avec non pas 1, mais 2 voire 3 projets potentiels. (2)
Fin du RDV et départ pour l’hôtel. Rosy m’a déniché un super hôtel en promotion. Il n’est pas trop loin. Mais le réveil à 4H30 commence à se  faire sentir.

Je porte mon ordi, traine ma valise et marche avec mes talons. Dur dur. Heureusement sur la route je suis en ravissement comme disent les québéquois. Je longe une allée de platanes dont les sommets se terminent par un nid de cigogne. C’est super beau ! Il doit y en avoir une cinquantaine ! Bon ok, après le ravissement, je n’étais pas très rassurée. Surtout quand elles ont fait un bruit impressionnant avec leurs becs. Tac tac tac tac. J’ai un doute. Depuis tout à l’heure, ma valise fait le même bruit sur les pavés du trottoir… Me répondent-elles ? Vont-elles m’attaquer tels les oiseaux d’Hitchcock ? Vous le saurez dans le prochain numéro…Oups ! Je m’emballe là…

Le lendemain matin
8h30 : j’ai pris un bon petit déjeuner et je peux m’attaquer à un gros dossier que je dois compléter en urgence.
9h30 : départ pour le rendez-vous pas très loin. Ouille mes douleurs aux pieds ne sont pas loin elles non plus ! Tiens revoici les cigognes. Et oui, ma valise fait toujours le même bruit. Tac tac tac tac…
Rendez-vous à 10h où je rencontre une directrice de la formation. Elle souhaite voir ce que nous pouvons proposer pour un projet en 2014… A suivre donc.

Je repars vers mon dernier rendez-vous de l’après-midi. Entre temps, mes coéquipières de la soirée de cohésion ont prévu une tenue spécifique sur le thème du disco. Opération accessoire ! Heureusement il y a une boutique pas loin d’ici. Bingo, j’ai trouvé !

Dans le même temps, j’appelle Rosy pour qu’elle modifie mon billet de train. Telle une magicienne et d’un claquement de doigt, c’est fait ! J’appelle Juliette pour une précision sur une cliente qui accompagnera mon prospect lors de mon dernier RDV. Tip top ! , elle me donne les informations en temps record.

C’est vraiment super agréable et rassurant de travailler avec des collègues avec un tel professionnalisme et une telle réactivité. Merci à toutes les deux !

Bon reprenons.
J’arrive encore plus tôt à mon dernier rendez-vous. Le timing est toujours serré pour que je puisse prendre mon train. Je croise le directeur qui peut me recevoir plus tôt. C’est parfait. La rencontre se passe bien et ils ont dorénavant une vision plus large de notre offre.  Possibles interventions en perspective !
J’avais réservé un taxi en avance, imprimé mon e-billet et me voilà dans le train. Si tout se passe bien je devrais arriver à l’heure pour la soirée cohésion d’équipe, un peu fourbue mais super motivée pour partager un moment avec mon équipe de permanents et toujours motivée pour partager d’autres terrains avec les artistes. Même si le réveil sonne à 4h30 !

  • (1) J’ai évolué de nombreuses années au sein d’équipes de volley-ball et été championne de France Junior ;-)
  • (2) Depuis ce jour, la cliente est revenue vers moi pour l’interprétation du nouveau spectacle F/H recherchent égalité désespérément !

 

Pour en savoir plus :

Commentaires

Laisser un commentaire