Je hais les séminaires !

seminaire- Denis, tu viens au séminaire ?
- Quel séminaire ?
- Le séminaire de janvier. On a reçu un mail ce matin !

Denis s’empresse d’allumer son ordinateur.  Il a lieu où cette année ? Tunisie ? Maroc ? Italie ?… Il trouve enfin le mail : « Séminaire annuel à Clermont-Ferrand sur le thème « Nous sommes tous des volcans qui s’ignorent » ». Faudra que j’en parle à mon psy, pense Denis. « Prévoir de bonnes chaussures de marche et un gros pull. »  C’est sûr que je ne vais pas apporter mon maillot de bain.

- Tu te mets avec moi dans la chambre ? demande Marc.
Partager sa chambre avec Marc, quelle horreur ! Tout le monde sait qu’il ronfle et qu’il passe son temps à appeler sa femme. Mais peu importe, c’est tellement sympa les séminaires !

Quelques semaines plus tard, c’est le grand jour : tout le monde se retrouve sur le quai de la gare. Denis n’a pas eu le choix, il partagera sa chambre avec Marc. Quelle ambiance dans le train ! On se croirait en colonie de vacances ! Denis s’en fiche, il va dormir… enfin, c’est ce qu’il croit. Marc s’est assis à côté de lui et commence à lui parler de ses problèmes de couple avec sa femme.

12h. Ils arrivent enfin à Clermont-Ferrand. Il sont logés à hôtel « L’Eruption », tout un programme ! Le temps que tout le monde retrouve sa valise et sa chambre, c’est l’heure de la plénière. Trois heures de chiffres, bilans, stratégie. Puis, c’est la conclusion du président : « Je souhaite que ce séminaire nous rapproche et consolide notre équipe pour être les meilleurs dans notre catégorie et pour atteindre les objectifs ! ».

On annonce ensuite le programme de la journée : rallye dans la ville de Clermont-Ferrand intitulé « A la poursuite du volcan perdu », avec énigmes à résoudre, photos à prendre et dessins de la ville à faire. Tout ça en équipes réparties à l’avance… Bien sûr !

«  Denis ! T’es avec moi ! On va se marrer mon pote ! » dit Marc.
« C’est pas vrai, mais qui fait les équipes ? On m’en veut ou quoi ? pense Denis. Oh non ! Il y a aussi Françoise, ma chef.
- Dites donc, Denis, lui dit Françoise, les bilans d’activités du dernier trimestre, je ne les ai toujours pas ! Vous comptez me les remettre quand ? A la Saint-Glinglin ? »
Heureusement, il y a Marie. Elle est tellement belle ! Mais il y a aussi Paul, le dragueur. Et Fred, le parano. Et Sophie, la dépressive.
14h. Après le déjeuner, départ du rallye dans Clermont-Ferrand. Marc joue au chef, il donne des ordres. Résultat des courses : l’équipe se perd. Françoise s’en prend à Denis en lui disant qu’il est aussi mou que ses bilans d’activité et Fred dit à Sophie qu’elle est aussi frigide qu’un volcan auvergnat. Pour couronner le tout, on a perdu Paul et Marie.

18 h. Retour à l’hôtel. Denis pense pouvoir se reposer un peu mais Marc l’entraîne au bar :
« C’est mon anniversaire, j’offre un demi à tout le monde. »

21h. Pendant le dîner, remise des trophées. L’équipe de Denis finit 23ème sur 25. L’honneur est sauf. Le président conclut la soirée : « Ce jeu était surtout fait pour vous apprendre à mieux vous connaître et à mieux travailler ensemble ». « C’est gagné, pense Denis, dans notre équipe plus personne ne s’adresse la parole. » A part Marc qui continue à le saouler avec ses problèmes conjugaux.
- Ma femme ne répond plus au téléphone.
- Elle fait peut-être des courses ?
- Il est minuit.
- Son téléphone doit être déchargé, ça arrive…
- T’as raison. Viens, on va faire un tour en boîte.
- A Clermont ?
- Ouais, ça bouge ici. Allez ! On a rarement l’occasion de sortir entre collègues.
- Bon d’accord.

1h. Ils se retrouvent en boîte, les collègues se libèrent de la pression du bureau. « On vient en boîte pour oublier la boîte ! » crie Marc. Denis se sent soudain le courage d’inviter Marie à danser. Mais Paul le coupe dans son élan. Il accapare la jeune femme. Quel tombeur celui-là !

Françoise surgit de nulle part.
«  Vous m’invitez ? C’est un slow.


- Quelle horreur ! pense Denis. Je vais être la risée du service lundi au bureau… mais après tout, elle me laissera peut-être tranquille avec mes bilans. »

5h. Retour à l’hôtel. Marc ronfle toute la nuit et parle en dormant « Mes RTT, rendez-moi mes RTT ! ».

Le lendemain, dernier jour du séminaire : les collaborateurs ont le choix entre compétition de ping-pong, atelier d’expression corporelle ou visite de Vulcania. Denis choisit Vulcania en se disant qu’il va dormir dans le car. Mais c’est sans compter le guide qui fait une visite détaillée de la ville dans un micro qui grésille. A midi, c’est déjeuner sur l’herbe face aux volcans, en plein mois de janvier. C’est très team building un pique-nique en hiver.

16h. Retour en train. Chacun regagne son chez soi, épuisé, comme après chaque séminaire.
Et le lundi matin, tout le monde se retrouve au bureau :
« Denis ! crie Françoise, j’attends toujours vos bilans d’activité du dernier trimestre !
- Oui, chef ! répond Denis… Je hais les séminaires !

Pour en savoir plus :

 

Commentaires

Laisser un commentaire